PORT OFFERT DES 49€ - SOUTENEZ NOS PRODUCTEURS FRANCAIS !

0

Votre panier est vide

Le drapeau breton officiel se décline en plusieurs versions

mars 26, 2021 3 lecture min

Le drapeau breton officiel se décline en plusieurs versions

Il existe plusieurs versions du drapeau breton officiel. Les connaissez-vous ?

Vous connaissez certainement le Gwenn ha du, drapeau moderne de la Bretagne qui s'exhibe fièrement au moindre rassemblement. Il signifie « blanc et noir » en français, et a été dessiné récemment par Morvan Marchal en 1925. Mais connaissez-vous les drapeaux qui lui ont précédé ainsi que ses variantes ? Le KIOSQUE BRETON, spécialiste des produits bretons, vous explique tout. 

Si vous aussi, vous vous interrogez parfois sur la signification d’un drapeau flag ou des stickers que l’on peut voir collés sur les voitures de nos amis bretons, cet article devrait vous intéresser.

Morvan Marchal fût membre du parti national breton (PNB).

Le Kroaz-Du

Deux écoles d’historiens s’affrontent quant à l’origine du Kroaz-Du. Ce drapeau représentant une croix noire sur un fond blanc, pourrait en effet avoir deux origines.

Le drapeau Kroaz Du

Selon certains, il daterait de la troisième croisade. Jusqu’alors, les pays participant aux croisades avaient toutes le même drapeau : une croix rouge sur blanc. Mais en 1188, les différents pays souhaitent se distinguer les uns des autres. Le Pape Grégoire IX accède à leur demande et les bretons se voient attribuer une croix («kroaz») noire.

Mais comme la reconstitution d’un fait historique n’est jamais simple, d’autres experts rejettent cette théorie. L’existence du Kroaz-Du n’étant établie de source sûre qu’à partir du XVe siècle, il est tout à fait possible qu’elle trouve son origine pendant la guerre de Cent ans, comme l’iconographie de l’époque l’atteste.

En 1532, la Bretagne devient française suite à son annexion. Les souverains de France successifs considèrent que le Kroaz-Du est un souvenir un peu trop vivace de la monarchie bretonne. La croix noire sur fond blanc se retire alors et laisse la place à l’hermine plain. Brandi par certains bretons pro-nazis durant la seconde guerre mondiale, le Kroaz-Du a mis du temps à refaire surface et laver sa réputation. C'est aujourd'hui chose faite, puisqu’il est de plus en plus utilisé en tant que bannière historique de la Bretagne.

Le drapeau hermine plain

Alors que les princes bretons arborent fièrement l’Échiqueté de Dreux depuis près d’un siècle, Jean III, duc de Bretagne abandonne les armoiries dont il a hérité. Dans les quelques années qui suivent son avènement, vers 1316, il adopte l’hermine plain. Plusieurs raisons à cela : il souhaite prendre ses distances avec certains membres de sa famille, tout en se rapprochant de la monarchie française (symboliquement et esthétiquement, les mouchetures d’hermine se rapprochent beaucoup de la fleur de lys).

Le drapeau hermine plain



À cette époque, la forme, ainsi que le nombre de mouchetures ne cessent d'évoluer avec le temps, par souci décoratif. Cela n’a cependant pas de véritable signification.

Le drapeau hermine plain est toujours utilisé, notamment lors de fêtes ou de commémorations historiques.

Le drapeau Bigouden

Le drapeau Bigouden est l'œuvre de Bernard Lebrun, qui l’a dessiné pour l’Association de promotion du pays Bigouden en 1992. Quelques modifications ont cependant été apportées quatre ans plus tard, notamment les bandes qui représentent les provinces. Sur le drapeau moderne, les hermines, au nombre de vingt-deux, symbolisent les communes qui composent les cantons bigoudens. Les trois bandes rouges font référence aux trois cantons : le Guilvinec, Pont l’Abbé et Plogastel-Saint-Germain. Quant aux deux bandes jaunes, elles représentent les deux communautés de communes : celle du pays bigouden sud, et celle du haut pays bigouden.

drapeau Bigouden

Le drapeau du pays de Cornouaille

Le pays de Cornouaille a trouvé le drapeau qui le représenterait en 1996. Il représente un bélier argenté sur fond bleu. Ce symbole n’a pas été choisi au hasard. Cornouaille est la traduction de « Kernev » en breton. Or, « kern » veut dire « cornes » tandis que « knev » signifie « toison ». Il est directement inspiré des armoiries de Quimper, qui est la capitale historique de Cornouaille.

Le drapeau du pays de Cornouaille

Grâce à cette lecture, les stickers apposés sur la voiture d’un Breton n’auront plus de secrets pour vous. Le plus courant est le « Gwenn ha Du » de Morvan Marchal mais le motif de la croix (« kroaz ») ainsi que les bandes qui représentent les provinces se déclinent au gré des époques et des régions. Et vous, quel drapeau flag mettriez-vous devant votre maison ?


Inscrivez-vous ! Une surprise vous attend !